Votre gentillesse (ne) vous perdra (pas)

Ecrire une recommandation sur LinkedIn. Voilà une idée bien étrange qui ne vous est sans doute jamais passée par la tête.
À moins que vous n’ayez craint d’être considéré comme un fayot, le premier de la classe toujours le doigt levé, à espérer attirer l’attention du professeur.

Pourtant, écrire une recommandation peut nourrir d’autres objectifs.

Le premier serait de donner un coup de pouce à un professionnel dont vous pensez qu’il le mérite. Le second est de vous faire remarquer de façon positive auprès des contacts dudit professionnel.
Enfin, même si cela ne peut être un but en soi, vous pouvez espérer faire des émules et, pourquoi pas, bénéficier de recommandations positives à votre tour.

Néanmoins, écrire une recommandation n’est pas toujours un exercice facile.
Celle-ci, pour rencontrer ses objectifs, se doit d’être percutante, attrayante, informative ou, à tout le moins, susciter un intérêt autre que l’indifférence auprès de votre lecteur. Les quelques astuces ci-dessous pourraient vous libérer de l’angoisse d’une recommandation insignifiante.

Accrochez immédiatement le lecteur

Écrire une recommandation s’apparente (pour partie) à faire la publicité d’une personne (dans le sens de rendre public), de ses services, de ses points forts. Et comme pour une publicité (commerciale cette fois), il faudra que le premier contact avec le lecteur (le ‘slogan’) soit suffisamment interpellant que pour donner envie de lire la suite. Parlez des qualités (ou d’une qualité) de la personne visée sans vous perdre dans trop de subjectivité. Dire que vous aimez quelqu’un n’est pas très pertinent. Souligner la ou les caractéristiques qui en font un professionnel d’envergure sera bien plus efficace.

Évitez la froideur

Là où l’exercice peut s’avérer difficile, c’est qu’un excès de subjectivité livrée à l’aide de superlatifs superfétatoires pourra avoir quelque chose de dérangeant, voire de repoussant. Il n’en reste pas moins qu’il existe une relation entre la personne recommandée et la personne qui recommande, vous dans le cas présent. N’hésitez pas à évoquer cette relation et à indiquer en quoi elle vous a permis de déceler ces qualités évoquées dans votre recommandation. Il est primordial de faire comprendre pourquoi vous entreprenez cette démarche. Allez directement au but. Le visiteur LinkedIn s’intéressera d’autant plus à votre recommandation que celle-ci ne lui prendra pas l’après-midi à être lue.

N’enfoncez pas les portes ouvertes

Une des difficultés liées à une bonne recommandation est que vous ne pouvez vous complaire dans la facilité. Si vous prenez le ‘risque’ de recommander quelqu’un, c’est que, forcément, vous le trouvez intelligent ou efficace. N’enfoncez pas ce genre de portes ouvertes dans votre message. Vous risqueriez d’engendrer un appel d’air vers la banalité qui n’est jamais loin de la médiocrité. Cherchez cette qualité qui différencie vraiment la personne recommandée des autres professionnels de la même branche. Vous ne ferez ainsi qu’augmenter l’intérêt du lecteur pour votre recommandation.

Vous parlez d’un être humain

Certes, le monde professionnel qui nous entoure a parfois tendance à l’oublier, mais nous travaillons avec des êtres humains, quel que soit le niveau de virtualité de nos relations professionnelles. N’oubliez pas cet aspect dans votre recommandation. Si vous appréciez travailler avec quelqu’un, ce n’est pas seulement pour ses qualités professionnelles. Attitude, rapport à autrui, empathie sont autant de notions qui viendront appuyer votre propos.

Terminez par un sourire

Avant de confier du travail à quelqu’un, on aime être rassuré quant à sa capacité à bien entreprendre les missions qui lui sont confiées. Terminez toujours sur une note positive, sorte d’ultime recommandation dans la recommandation. La lecture se terminera de la sorte par un sourire qui, de manière totalement irrationnelle, est sans doute le principal atout pour qui souhaite toucher son audience.

Vous voilà enfin prêt à rédiger votre prochaine recommandation. Contrairement à ce que pourrait laisser penser le titre de ce billet, il n’est pas question d’être naïf, mais bien de renforcer vos réseaux sociaux et, pourquoi pas, de titiller de nouvelles opportunités professionnelles.

0 replies

Leave a Reply

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *